Aïkido Santé

Une pratique douce de l'Aïkido, sans chute au sol pour toutes et tous ...

 

Cette activité s’adresse aux adultes de tous âges qui veulent commencer l'Aïkido à un rythme adapté à leur condition physique et morale.

 

Le rythme est plus posé qui dans les cours habituels, avec une pratique très respectueuse du corps, qui prend en compte l'équation personnelle de chacun. On évite le travail à genoux, les chutes plaquées et les techniques qui sollicitent trop les articulations. Il n'est pas obligatoire de chuter mais on peut s'y entrainer. On insiste sur la respiration, le relâchement et la précision plus que sur la vitesse. On y pratique surtout du sabre et du bâton. La force est inutile voire gênante.

 

L'accent est porté sur la convivialité, le plaisir de la pratique, l'adaptation des techniques à son corps et à sa forme. 

 

Professeur du lundi soir

Arthur FRATTINI 

  • Ceinture noire IV ème Dan UFA
  • Diplôme d’Etat DEJEPS  & B.E 1er degré spécialité aïkido
  • Coach Professionnel certifié au RCNP Niv I
  • Préparateur Mental  Human Performance

Professeur du jeudi matin


Les lieux d'entrainement

Le Lundi soir

Au Gymnase Henry Wallon 30, avenue Anatole France 93500 Pantin

Tél: 01 49 15 40 72 (gardien)

 

Metro: ligne 5 station Bobygny-Pantin Raymond Queneau

Bus : 330 arrêt Raymond Queneau- Anatole France

Bus : 145 et 147 arrêt Raymond Queneau-Metro

Le contenu Google Maps ne s'affiche pas en raison de vos paramètres des cookies actuels. Cliquez sur la politique d'utilisation des cookies (Fonctionnels) pour accepter la politique d'utilisation des cookies de Google Maps et visualiser le contenu. Pour plus d'informations, consultez la politique de confidentialité de Google Maps.

Le Jeudi matin

Maison de Quartier Mairie-Ourq 12, rue Scandicci 93500 Pantin

Tél: 01 49 15 70 00 ( Accueil)

 

Metro : ligne 5 station Hoche

RER : ligne E Station Pantin

Bus : 170 arrêt Hoche Jean Lolive de Pantin

Le contenu Google Maps ne s'affiche pas en raison de vos paramètres des cookies actuels. Cliquez sur la politique d'utilisation des cookies (Fonctionnels) pour accepter la politique d'utilisation des cookies de Google Maps et visualiser le contenu. Pour plus d'informations, consultez la politique de confidentialité de Google Maps.

Inscription et Tarif

L'inscription annuelle pour un cours par semaine est de:

  • 160 euros pour les Pantinois et 170 euros pour les non Pantinois .

Pour les bénéficiaire des minimas sociaux (ASS, RSA, Minimum Vieillesse):

  • 95 euros (Uniquement Pantinois)

Il est possible de souscrire à une licence FFAAA au prix de 37 euros supplémentaires.

Des tarifs préférentiels sont pratiqués pour les habitants de Pantin, les bénéficiaires des minima sociaux ainsi qu'en cas de multi-activités au sein du Pôle de Sport Santé de notre Club Mulsti-Sport.

PRENDRE ET DEPOSER SON DOSSIER

Durant le cours auprès de l'enseignant, ou au siège du CMS Pantin du lundi au vendredi de 15h00 à 19h00  situé à la Maison des Sports – 10, rue Gambetta à Pantin.

Vous pouvez bien sûr le remplir sur place.

CONSTITUTION DU DOSSIER

  • La fiche d'adhésion du CMS Pantin 
  • Règlement de la cotisation (possible en 4 fois par chèque)
  • Le formulaire de demande de licence fédérale FFAAA si demande
  • Certificat médical de non contre-indication à la pratique de l'aïkido (valable 3 ans).
  • 1 questionnaire santé
  • 1 justificatif de domicile
  • 1 photo (impression papier possible)
  • 1 lettre vierge timbrée

Interview d'une pratiquant d’aïkido santé

C'est après une longue initiation au shiatsu dans l'école où elle enseigne, qu'Etsuko m'a permis de luis posé quelques questions.

 

Bonjour Etsuko, Peux tu te présenter ?

Je  m'appelle Etsuko, je vis en France depuis 47 ans, et je suis également artiste potier et pratiquante de  shiatsu. 

 

Depuis quand pratique tu l’aïkido ?

J’ai commencé l’aïkido il y a un an.

 

Pourquoi as tu commencé à pratiquer cet art martial ?

J’ai toujours aimé les arts martiaux, on me dit souvent que j’ai l’âme d’un samouraï, même si la fonction de samouraï était interdite aux femmes. Par mon port de lunette, je ne peux faire ni chute, ni combat .  j’ai donc commencé par du karaté en kata, que j’ai arrêté après 3 ans suite à un genou récalcitrant.  J’ai donc par la suite pratiqué le Tai-chi-shuan. Puis je voulais pratiquer du jujitsu suite à une démonstration en Suisse, mais je ne trouvais pas de club. Le hasard a fait que mon chemin rencontre celui d’Emiko, qui m’a proposé le cours d’aïkido sans chute à Pantin, j’ai donc commencé ce sport. Par la suite, j’ai aussi commencé à pratiquer le jujitsu, au dojo des bancs manteaux. Ma chance est que l’aïkido et le jujitsu ne se déroulent pas en même temps. Je peux donc pratiquer ces deux sports, en plus de mes autres activités.

 

Qu’est ce que tu apprécie dans la pratique de l’aïkido à Pantin ?

Je tiens tout d’abord à préciser que je regrette qu’on ne soit pas plus nombreux, car Emiko sensei est une très grande professeur. Par son grand calme, elle a réussi à me faire comprendre ce qui caractérise l’aikido, c’est à dire le  MAAI ( 間合い) qui est la notion primordiale de l’aïkido. A mon âge avancé, cela est très important de ne pas perdre a notion de l’espace, de longueur et de force.

 

Peux tu nous expliquer en quoi le MAAI caractérise l’aïkido ? 

L’aïkido insiste sur la perfection du mouvement et sur la protection de Torii, il ne faut pas oublier que Torii n’attaque pas, mais un utilisateur de l’énergie d’attaque de uke. Cette utilisation de la force adverse implique que le respect du MA est primordial, pour utiliser l’énergie de uke de façon optimale. A l’inverse, le karaté insiste sur la rapidité du mouvement, le jujitsu sur la précision des prises ce qui le rapproche du shiatsu.

 

Peux tu me préciser ta dernière pensée ?

Le jujitsu agit sur des point de contrôle que je connais bien comme pratiquant de shiatsu depuis une quinzaine d’année. Mais le calme, la patience  et la sérénité de la pratique de l’aïkido me font penser à la cérémonie du thé.  Néanmoins, ce ne sont pas les seuls points communs. Tous les arts Japonais ont ceci de commun que c’est avant tout un combat intérieur contre soi même.  J’ai déjà vu une demonstration de karaté en plein milieu d’un concert. C’est l’exemple même de la dénaturation occidentale de certains arts martiaux. Je ne renie pas la beauté du show, ni sa sportivité, mais les arts martiaux ne sont pas des shows, mais de l’étude sur le corps, son anatomie, ses mouvements et son espace.


Notre page Facebook

Contact

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.